«

»

Fév 22

Les maladies cardiovasculaires et les facteurs de risque

maladies cardiovasculaires et facteurs de risquesLes maladies cardiovasculaires et les facteurs de risque

La mortalité par cardiopathie ischémique au Canada n’a cessé de diminuer de façon régulière depuis les années 60. On estime qu’entre 1970 et 1990, la diminution observée au Canada a été attribuable aux mesures de prévention (50 %) et à l’amélioration des traitements (50 %).

Les maladies cardiovasculaires demeurent la première cause de décès au Canada et se placent largement en tête des causes d’hospitalisation. Elles constituent les principaux facteurs contributifs des coûts directs et indirects de la santé (18,5 milliards $ en 1998, soit 11,6 % du coût total de toutes les maladies). Il est possible de les prévenir en grande partie, bien que cela constitue en soi une entreprise complexe qui nécessite des actions à plusieurs niveaux et dont les objectifs varient selon le développement de la maladie.

De nombreuses études ont permis d’identifier les principaux facteurs de risque associés à la maladie tout comme plusieurs publications et rapports en font état. Parmi ceux-ci, mentionnons le rapport publié par la Fondation des maladies du cœur du Canada en mai 2003, et intitulé « Le fardeau croissant des maladies cardiovasculaires et des accidents vasculaires cérébraux ». Ce document rapporte qu’environ 80 % de la population présente au moins un facteur de risque évitable des maladies cardiovasculaires. Bien qu’il soit impossible de modifier l’âge, le sexe et l’hérédité, il est par contre possible d’agir sur les autres facteurs de risque tels le tabagisme, la sédentarité, l’excès de poids, l’hypertension, l’hypercholestérolémie, le diabète (type 2) et le stress. Voici comment le rapport qualifie les différents facteurs de risque.

Le tabagisme

Le tabagisme est la principale cause de décès évitables au Canada et fait augmenter l’incidence de développer toutes les principales formes de maladies cardiovasculaires. Le tabagisme est la première cause des maladies cardiovasculaires et est donc considéré comme le tueur no 1 aux États-Unis et au Canada. On estime que 26 % de la population québécoise (hommes et femmes de plus de 15 ans) fume, ce qui représente 1,7 millions d’individus. Parmi ces personnes, une sur deux mourra d’une maladie reliée à cette habitude, perdant en moyenne 10 ans d’espérance de vie. Plus de 13 000 Québécois meurent chaque année d’une maladie liée à leur tabagisme; 25 % à 30 % de ces décès sont liés aux maladies cardiovasculaires. La plupart des études suggèrent que le counselling antitabagique est extrêmement efficace et constitue un élément essentiel de toute thérapie visant à soutenir l’arrêt de consommation de tabac chez le fumeur. D’ailleurs beaucoup de fumeurs sont récemment parvenus à mettre fin à leur dépendance grâce aux stratégies québécoises antitabac. Parmi celles-ci, mentionnons l’interdiction de fumer au travail et le succès des défis « J’arrête, j’y gagne! ». En 1994 et 1995, on dénombrait entre 36 % et 38 % de fumeurs au Québec. Selon l’enquête de cohorte de Santé Canada qui faisait autorité à l’époque, en 1996-1997 ce pourcentage était d’environ 34 %, et de 30 % en 1999.

La sédentarité

La sédentarité est un facteur de risque des maladies cardiovasculaires. L’activité physique régulière permet de réduire le poids, d’améliorer les taux de cholestérol et de lipides sanguins, la tension artérielle et le diabète, et d’atténuer ainsi le risque cardiovasculaire global. En l’an 2000, plus de la moitié (56,5 %) des adultes étaient physiquement inactifs pendant leurs temps libres. La sédentarité a par ailleurs diminué entre 1994 et 2000; elle est passée de 61,6 % à 56,5 % chez les adultes. Il existe de nombreuses études qui démontrent de façon claire les bénéfices de la prévention des maladies cardiovasculaires associée à une pratique régulière d’activité physique. Les auteurs recommandent minimalement une activité d’intensité modérée pendant des périodes de 30 minutes par jour.

L’excès de poids

La plupart des pays industrialisés sont actuellement aux prises avec une épidémie d’obésité et de diabète de type 2 autant chez l’adulte que chez l’enfant. L’excès de poids, que ce soit l’embonpoint ou l’obésité, est l’un des facteurs influant le plus souvent sur le développement de l’hypertension artérielle et du diabète, lesquels sont pour leur part d’importants facteurs de risque des maladies cardiovasculaires. En général, une nutrition équilibrée et une activité physique régulière peuvent atténuer les problèmes d’embonpoint et d’obésité, mais souvent le traitement est associé à de nombreuses rechutes d’où la nécessité d’une approche pluridisciplinaire qui implique médecins, nutritionnistes et autres professionnels de la santé.

La consommation inadéquate de fruits et légumes

La consommation quotidienne de cinq à dix portions de fruits et légumes permet de réduire le risque de maladies cardiovasculaires en raison des apports en vitamines, en antioxydants et en fibres naturelles.

L’hypertension artérielle

L’hypertension artérielle est un facteur de risque majeur des maladies coronariennes et de l’accident vasculaire cérébral, de maladies vasculaires périphériques et de l’insuffisance cardiaque. Elle fait augmenter de deux à trois fois le risque cardiovasculaire. Selon les auteurs G. Paradis et C. Thivierge, la base du traitement de l’hypertension repose sur la modification des habitudes de vie : alimentation saine, équilibrée et faible en sel, activité physique, réduction de la consommation d’alcool et cessation du tabagisme.

La dyslipidémie

Un taux anormalement élevé de cholestérol, de lipoprotéines de basse densité (LDL) et de triglycérides ainsi qu’un faible taux de lipoprotéines de haute densité (HDL) sont d’importants facteurs de risque des maladies vasculaires et plus particulièrement des maladies coronariennes. « Selon les enquêtes sur la santé cardiovasculaire de 1985 à 1990, 45 % des hommes et 43 % des femmes présentent un taux de cholestérol total supérieur au taux recommandé de 5,2 mmol/L. »

Le diabète

Le diabète qui se développe à l’âge adulte est un important facteur de risque d’hypertension artérielle, d’accident vasculaire cérébral, de cardiopathies et de maladies vasculaires, particulièrement chez les femmes.

Les auteurs s’entendent pour dire que la prévention doit commencer dès l’enfance par une bonne alimentation et l’activité physique. À l’âge adulte, la prévention concerne les personnes en bonne santé mais qui ont des facteurs de risque et, évidemment, celles qui ont déjà subi un accident cardiovasculaire. Pour ces dernières, il faut éviter la récidive.

D’ailleurs, dans les conclusions de son rapport au chapitre des facteurs de risque, la Fondation des maladies du cœur du Canada précise « qu’à moins que des interventions communautaires ayant un impact préventif suffisant ne soient mises en œuvre, l’épidémie des maladies cardiovasculaires se poursuivra ». En effet, il semble que la baisse de morbidité attribuable aux maladies cardiovasculaires mentionnée plus haut dans le texte est en voie de se renverser. On croit toutefois qu’il y aura une recrudescence des maladies cardiovasculaires dans les années à venir en raison de l’augmentation croissante de l’obésité chez les enfants, chez les adolescents ainsi que chez les jeunes adultes.

Enfin, il est donc primordial de souligner que les modifications des habitudes de vie préconisées pour prévenir les maladies cardiovasculaires sont les mêmes que celles préconisées pour prévenir le cancer.

Sources de références :

  • Le fardeau économique de la maladie au Canada, Santé Canada, 1998
  • Le fardeau croissant des maladies cardiovasculaires et des accidents vasculaires cérébraux, Fondation des maladies du cœur du Canada, mai 2003
  • Paradis G., Thivierge C., Les maladies cardiovasculaires : Facteurs de risque. Prévention en pratique médicale, Bulletin de la Direction de la santé publique de Montréal, 2e trimestre 2004
    Info-tabac, no 37, septembre-octobre 2001

Source: www.icm-mhi.org

Rêvez, Créez et Vivez une Merveilleuse Vie…

Yanick LeBlanc

www.formation-rcr-secourisme.com

www.visualisationcreativerelaxation.com

www.mypurecreation.biz/yanickleblanc

www.vision-action.over-blog.com

Laisser un commentaire

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera